Le hamster possède de nombreuses caractéristiques qui font de lui un excellent animal de compagnie, sa beauté, une petite charge d’entretien, il requiert aussi un espace relativement limité et ne dégage pas d’odeurs nauséabondes pouvant être désagréable à son entourage, tout cela en étant un être plutôt silencieux. Le hamster en tant qu’animal de compagnie semble être convenable à la vie en appartements, et ne s’adresse pas seulement aux enfants, contrairement à ce que la pensée générale laisse croire.

Au-delà de leur aspect d’adorable petite peluche et de leur fourrure aussi douce qu’ils donnent envie d’être tout le temps cajoler, les hamsters n’apprécient pas toujours ce genre d’attentions, et s’avère être différent de ce que l’on peut penser d’eux, d’une manière générale. Cet article est dédié à une espèce précise, le hamster de Chine, qui fait partie des 5 espèces de hamsters principalement adoptés par les humains en tant qu’animaux domestiques.

Qui est-il et comment en prendre soin ?

Le hamster de Chine est aussi grande que la paume d’une main adulte, mais il est pourtant très difficile d’en tenir un en raison de son caractère très actif, bien que doux. Mammifère appartenant à la famille des rongeurs, son poil est d’un court gris-brunâtre qui recouvre la majeure partie de son corps, à l’exception du blanc de son ventre. Mesurant au maximum 12 cm, queue comprise, et pesant entre 50 et 75 g, le hamster chinois est définitivement un animal de petite taille, qui lui procure une espérance de vie de 24 à 28 mois.

Cependant, ce petit rongeur atteint la maturité sexuelle à l’âge de 2 ou 3 semaines, et sa période de gestation dure au moins 22 jours. A la naissance, les petits sont allaités au chaud dans le nid que la mère a aménagé. D’une portée comptant 4 à 5 petits, il faut attendre une dizaine de jours pour que les yeux de ces derniers s’ouvrent et que leurs oreilles soient opérationnels. Dès le 25ème jour, ils sont considérés comme sevrés et sont aptes à quitter le nid familial. Le hamster chinois possède la particularité de se reproduire à une vitesse exceptionnelle. En effet, la femelle peut attendre une nouvelle portée 4 jours après la mise en bas si la précédente présente de morts.

Un élevage particulier

C’est pourquoi, en captivité, il faut isoler la femme durant toute la durée de la gestation et de l’allaitement. En effet, la femelle peut se montrer très agressive en prenant la défense de ses petits, et ce même envers ses congénères. Il peut aussi arriver qu’une femelle hamster se livre à un acte de cannibalisme en dévorant sa propre progéniture si elle sent une menace. Le hamster est un animal sensible au stress, il est donc important de le laisser dans un environnement calme et posé. Enfin, le mâle doit pouvoir s’accoupler au moins tous les 2 jours, pour que ce dernier reste en bonne santé, il est donc indispensable d’avoir plusieurs femelles pour un mâle.

La gestion d’un groupe de hamsters se révèle être délicat au final, bien que très attrayants. Il est donc important de s’assurer de réunir les bonnes conditions avant de pouvoir s’en occuper.