Les chiens, comme les humains, mais aussi valables pour n’importe quel animal de compagnie, peuvent attraper des maladies graves, dues à des bactéries ou des virus. Les chiens peuvent souffrir de nombreuses maladies nuisibles, certaines pouvant causer beaucoup d’inconfort et d’autres pouvant aller jusqu’à tuer ce dernier. Le vaccin permet de protéger contre ces maladies, ou au moins contre certaines d’entres elles, et est un excellent moyen d’immuniser votre chien contre les pires maladies infectieuses et de s’assurer qu’elles sont aussi sûres que possible.

La vaccination consiste à administrer sous forme d’injection annuelle une dose d’anticorps suffisamment forte pour le protéger du virus et/ou de la bactérie tout en étant assez faible pour ne pas le rendre malade. Ce qui permet, en cas de confrontation avec la maladie, aux anticorps fabriqués de faire face à la maladie. Ces maladies sont partout, elles peuvent se trouver dans les urines d’animaux vecteurs, comme le rat, ou la souris, et propagent la maladie dans les sols, flaques d’eau. D’où l’importance de la vaccination pour garder son chien en bonne santé.

A quel moment faire le vaccin ?

A partir de 6 à 8 semaines, un chiot est apte à se faire vacciner une première fois, un traitement généralement appelé le principal. Il consiste en 2 ou 3 injections, à 3 ou 4 semaines d’intervalle. Certains chiots auront leur premier vaccin alors qu’ils sont encore avec leur éleveur. Ce n’est seulement que vers la fin du sevrage que débute la période dite « critique », durant laquelle l’immunité n’est plus assez forte pour le protéger complètement mais encore trop présente pour permettre au vaccin d’être efficace.

Pour des chiens adultes, ou en âge avancé, le vaccin se fait après le dernier si celui-ci s’est passé il y a au moins 15 mois de cela, à travers 2 injections. Les chiens adultes peuvent commencer à tout moment, mais si vous savez que votre chien n’est actuellement pas protégé, le parcours doit être commencé dès que possible. Toutefois, des cas de mauvaises réactions ont été rapporté dus à la vaccination sur des chiens vieillissants, comme un choc anaphylactique. Il est donc de la responsabilité du maitre de choisir en pesant le pour et le contre en fonction de l’état de santé et de mode de vie de son animal de compagnie.

Les principaux vaccins à effectuer

Les maladies graves les plus courantes pour lesquelles il existe un vaccin sont les suivantes :

  • La maladie de carré, qu’on surnomme le « C »
  • L’hépatite de Rubarth « H »
  • La parvovirose « P »
  • La toux de chenil « Pi »
  • La rage « R »

C’est pourquoi l’on retrouve leur initiale (CHPPiR) sur l’étiquette du vaccin que le vétérinaire colle sur le carnet de santé du chien. Celui contre la piroplasmose, maladie transmise par les tiques, peut également faire partie du protocole vaccinal, en fonction du pays où il se trouve.

En somme, il est important de vacciner son chien afin de prévenir les risques à venir, et éviter de mauvaises surprises qui peut survenir.